Skip to content

Damon, J-3 avant une grande soirée d’amour

28 octobre 2011

Dimanche, la tête pensante de Blur et de Gorillaz sera à Marseille, à la Fiesta. A trois jours de cette soirée qui s’annonce déjà mythique, Albert a recueilli parmi les Fiesteurs les plus belles déclarations d’amour pour Mister Damon Albarn.

La petite reine dort au parking

22 octobre 2011



L’afrobeat Seun Kuti vient de démarrer sous le grand chapiteau. De l’autre côté du Dock, derrière les grilles du parking, retentit une sono reggae venu d’on ne sait où. On tend le cou, l’oreille, puis l’oeil, et on l’aperçoit. Un baffle de plus de 200 watts monté sur une mini-remorque étiquetée « Une voiture de moins » : le Collectif vélos en ville a installé depuis cinq soirs son parking à vélos gratuit à la Fiesta, ouvert dès 19h et jusqu’au départ des derniers cyclistes..

Ce soir, il n’y a pas foule : une dizaine de biclous, la moitié appartenant aux bénévoles venus se relayer pour gardienner le parking. « On est concurrencés par le tram qui s’arrête juste à côté et qui finit à 2h30, sourit Romain, adhérent à Vélos en ville. Mais bon tout le monde n’habite pas le long du tramway. » Les trois principaux festivals de Marseille ont désormais tous leur système de parking à vélo. Benjamin et Charlotte, venus garer leurs montures, sont des habitués. « Ça fait plaisir de retrouver le parking, explique Benjamin. Avant c’était un peu la guerre, tous les points d’attache du quartier étaient pris » par les scooters ou les vélos.

Le manque de pistes cyclables mis à part, les itinéraires vélo ne seraient pas forcément plus dur d’un festival à l’autre, selon le tandem. « On a déjà fait Marsatac à la Friche, et la côte pour revenir en centre-ville est beaucoup plus facile en vélo qu’à pied », assure Charlotte. Pour la prochaine Fiesta, Vélos en ville envisage de développer des systèmes de « bus-vélos » et de proposer des itinéraires aller/retour adaptés aux cyclistes.

Los heroes de la Fiesta (lucha libérée)

21 octobre 2011

Crise internationale, patrons voyous, affaires sordides, hiver menaçant… Il va falloir recruter du super-héros pour que le monde soit sauvé avant 2012 – date à laquelle plusieurs oracles d’une fiabilité wikipédiesque prédisent sa fin. Albert a donc arpenté les allées de la Fiesta à la recherche de ceux qui, demain, vous tendront la main. Ou vous tordront le bras, selon l’humeur. Parce qu’il faut l’avouer, à défaut de super-héros, Albert a plutôt recruté des luchadores, aux pouvoirs pas toujours très efficaces. Mais bon, c’est la crise aussi, chez les justiciers.

Vos enfants iront les voir à la Fiesta 2031

20 octobre 2011

Tu es jeune, tu n’as surtout pas la voix de Mariah Carey et tu as eu la bonne idée d’aller à la fiesta des minots mercredi ? Albert y était aussi et avait mis pour l’occasion son costume de producteur. Ambiance: grand casting sauvage. Mission: composer un plateau artistique idéal pour la Fiesta 2031. Résultats: changez rien, les minots!

Live from the cattering : Catherine Ringer a mangé un fondant au chocolat

19 octobre 2011

Split-screen du buffet quelques secondes avant l’entrée de Louis et Catherine. De gauche à droite et de haut en bas, quelques-uns des plats plébiscités : émincé de concombre, pizza, plateau de fruit (au premier plan) et plats chauds (à l’arrière plan), salade de lentilles.

MARSEILLE, 18 OCTOBRE 2011 (ALBERT AGENCY) – La chanteuse française Catherine Ringer a dégusté hier à Marseille un fondant au chocolat offert pour son anniversaire par l’équipe cattering du festival de la Fiesta des Suds, a constaté un journaliste de l’Abert Agency.

Le journalisme c’est comme la chasse : attendre, attendre, guetter sa proie, la surprendre quand elle vient se ravitailler au point d’eau. Hier soir, Albert était embedded live au cattering de la Fiesta pour traquer les deux stars du soir : Louis Bertignac et Catherine Ringer. Récit minute par minute.

18h30 Albert se faufile par l’entrée de service du Dock, et avise un camion de traiteur. Bonne nouvelle : c’est un de ceux auxquels il pense pour son banquet de mariage. Re-bonne nouvelle : on va pouvoir marier journalisme de terrain et wedding planner.

18h40 Sous le grand chapiteau, à côté de la salle de presse, Bertignac est en pleine balance, travaille une reprise d’I shot the Sherif.

18h50 Confirmation : Catherine Ringer ne donnera pas d’interview à quelque média que ce soit. Mon ventre se noue : va-t-elle aussi ne pas manger au cattering ?

19h Arrivée au cattering, installé, Fiesta ou non, en backstage de la salle principale du Dock. Bertignac répond à une interview dans sa loge, au premier étage d’un ensemble de deux containers peints et décorés. Séparée en deux parties par une cloison, la salle est meublée de chaises et tables de foire pliables, recouvertes de toile cirée. Aux murs, en plusieurs exemplaires : « No smoking », « Please clean your plate and cuttlery ».

19h15 En attendant Louis, tour d’horizon du buffet : houmous, pizza, émincés de concombre, salade de lentilles, fromages… En dessert : plateau de fruits, mousse au chocolat, café liégeois, Danone nature. Au verre : eau plate et pétillante, thé, café, jus d’ananas.

19h16 Un des cuisiniers, à la cantonade : « Messieurs les artistes, quand vous avez fini, débarrassez votre table ! ».

19h17 En fait, le traiteur n’était pas pour ici. Patricia, grande cuisinière du « What Else cattering team », entre deux services : « On sert 100 couverts tous les soirs, tout fait maison. On cuisine ce qu’on veut, on fait juste attention parce qu’on sait que certains artistes sont végétariens ». Verdict d’Eve-Marie, employé de la Fiesta : « Patricia dépote grave. Elle ne cuisine qu’avec des produits frais et toujours une petite subtilité dans le plat, comme des graines de sésame. »

19h20 La cattering team révèle avoir préparé un gâteau d’anniversaire pour Catherine Ringer, qui fête ce soir ses 54 ans.

19h33 Bertignac descend de sa loge.

19h34 Bertignac prend du fromage, des lentilles et des émincés de concombre.

20h10 Albert n’a pas respecté la règle du journaliste-chasseur et s’est absenté quelques minutes, ratant le plat principal de Ringer et ses musiciens. Au retour, Catherine est dans sa loge, invisible. Ses musiciens, parmi lesquels son fils et guitariste Raoul Chichin, ont disposé sur la table quelques paquets, une jolie fleur violette. C’est l’attente.

20h28 Catherine sort de sa loge. Patricia surgit de derrière la cloison, portant gâteau et bougies. On chante « Joyeux anniversaire », Catherine souffle les bougies, la fumée se dissipe, et on distingue un superbe fondant au chocolat, surplombé de framboises et entouré de chantilly.

20h30 Albert s’éclipse pour laisser les artistes célébrer dans l’intimité. Direction le stand Albert et le stand cuisine indienne pour se sustenter. Le crash-test traiteur mariage sera pour un autre soir.

La soirée ventre à terre

17 octobre 2011

Tous vos voisins de fête ont remarqué la qualité de vos pas de danse. A l’autre bout de la nuit, à l’heure où le néophyte se débat avec son corps, vous tentez encore les passes les plus périlleuses. Votre secret ? Pour bien fiester, bien manger. Amis du sucre lent et de la bodega nourricière, Albert a fait pour vous la tournée des popotes sur site.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toi aussi, fais ta prog!

15 octobre 2011

En 20 ans, la Fiesta a reçu les bras ouverts des stars pas encore stars, des très Grands, des moins grands mais toujours du beau monde… Et si pour une fois, Albert vous donnait les manettes de la programmation ? En 1991, pour les débuts, ça aurait donné quoi?